Le vélo, c’est l’équilibre…

Depuis environ 1 an et demi, nous habitons hors de Bruxelles. Du coup, la question de m’acheter une voiture ou non a vraiment été méditée. Voici quelques questions que je me suis posées:

  • Mon mode de vie implique-t-il beaucoup de déplacements durant la journée?
  • Quels sont mes déplacements récurrents?
  • A combien de kilomètres se situent-ils de chez moi?
  • Est-ce ok pour moi de mettre plus de temps pour un même trajet? Si oui, dans quelle mesure et proportion?
  • Quelles sont mes alternatives à la voiture?

J’ai finalement décidé de continuer sans voiture et investir dans un vélo électrique car mes déplacements principaux se résument à aller au bureau (< 20 km), mes courses (< 5 km), la gare (< 3 km) et le yoga (< 3 km). Pour les distances plus importantes, je prends le train, fais du co-voiturage ou demande à Robin de jouer au chauffeur galant. Ca marche à tous les coups 🙂

Voici l’heure de vérité après 1.5 an d’usage et 2000 km parcourus…

Distance

Par expérience et par rapport à ma condition physique, j’ai remarqué que faire un trajet aller supérieur à 25 km, même en électrique, c’est beaucoup! L’idéal agréable est 15 km aller, soit environ 40 minutes.

Pas d’embout

Vous vous rendez certainement pas compte de la jouissance de dépasser tous les gros bolides de la drève de Lorraine. Autant dire que: c’est pas parce que tu as une Ferrari ou une Porsche, que tu vas nécessairement plus vite le matin! Bref, les embout en vélo, on connait pas…

Pas de parking

Tu t’es certainement déjà retrouvé dans un de ces moments exaspérants durant lesquels tu as beau tourné pendant 15 minutes dans un quartier, pas moyen de trouver une place de parking! Et puis quand tu l’as finalement trouvée, il y a le parcmètre qui te fait les gros yeux pour être certain que tu ne l’oublies pas!

Bref, c’est 15-20 minutes t’auront coûté cher: le carburant inutilement dépensé, l’amortissement de ta voiture et le prix du parking (voir de l’amende à 25€)… Alors qu’en vélo, il suffit de te trouver un magnifique lampadaire proche de l’endroit où tu dois aller et hop l’affaire est fait! Tout cela pour la modique somme de 0€ et plusieurs calories dépensées! Si je dis lampadaire, c’est parce qu’ils sont plus sûrs que les panneaux routiers. En effet, cas connu, le panneau avait été démonté pour faire remonter le vélo. Bref, bye bye vélo…

Plus de salle de sport

Personnellement, je n’apprécie pas vraiment le sport et encore moins les salles de sport. C’est typique, tu dois t’inscrire minimum 1 an. Au début, tu te dis que tu vas rentabiliser au max ton abonnement. Dans ta tête, tout est déjà programmé: les jours, les heures et probablement l’objectif à atteindre pour le début de l’été. Et puis, catastrophe… la période des apéros recommencent… Tu ne vas quand même pas dire non à tes potes ou ton mari sous prétexte d’aller t’enfermer dans une salle de sport! Bref, au final, tes belles résolutions passent vite à la poubelle et ton abonnement de sport prend progressivement la poussière dans ton portefeuille.

Je dois avouer que le vélo a été une révolution dans ma vie. Je fais du sport sans m’en rendre compte et donc je garde la forme sans que cela me demande plus d’effort. En plus de cela, il y a pleins d’extras positifs:

  • Je découvre de nouveaux coins et m’émerveille de la beauté du paysage
  • Je suis à l’aire libre! ça paraît banal mais en moyenne nous passons 90% de notre temps à l’intérieur! Cette vidéo risque de te convaincre de sortir plus souvent…
  • J’expose ma peau à la lumière et bénéficie de vitamine B attrapée au vol. Plus d’info sur les bienfaits, clique ici.

Investissement

L’investissement de départ peut être souvent considéré comme conséquent. En effet, j’ai payé mon Scott environ 2.500€ avec le cadenas ultra sécu inclus. A cela s’ajout divers accessoires comme les vêtements (environ 150€), casque vélo (100€ pour un styyylééé), sacoche (80€ chez Décathlon). Bref, un total de 2.830€.

En 1.5 an, j’ai utilisé la major partie du temps mon vélo, sauf en décembre-janvier à cause de la pénombre rapide. Cela représente 2.000 km! Si j’avais du parcourir le même nombre de kilomètre en voiture, cela m’aurait coûté bien plus cher et cela sans compter les frais annexes comme: parking, contravention, salle de sport, …

Dans un prochain article je décrirai les points sur lesquels il faut faire attention lors de l’achat de ton vélo électrique.

Résultats des courses au niveau de nos indicateurs:

  1. J’ai clairement gagné en qualité de vie et surtout au niveau de la santé.
  2. Question déchet, ben zér0 pointé!!
  3. Question rejet de CO2 dans l’atmosphère, ben zéro pointé aussi!!
  4. Protection immédiate de l’environnement, dont je profite pleinement.
  5. Soutien à un commerce local qui vend et répare des vélos en tout genre. Il n’y a pas que les concessionnaires de voitures dans la vie.

Au moment où les jeunes marchent sans violences dans les rues de notre pays et à travers le monde pour le climat, même si de l’énergie grise a été nécessaire pour construire mon vélo électrique, un tel moyen de déplacement représente clairement un rouage pour protéger notre environnement et une goutte d’eau dans l’océan des actions à mener pour protéger notre terre.

Un commentaire sur “Le vélo, c’est l’équilibre…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s